La Nouvelle Cordonnerie du Pont d’Arve

Autres activités de services - Joséphine Bailat et Julien Descostes

Les deux font la paire à la Nouvelle Cordonnerie

Depuis mai 2016, La relève est assurée avec un sacré coup de jeune à la cordonnerie du boulevard du Pont d’Arve.  Julien et Joséphine cumulent à peine 50 ans à eux deux. Ils ont repris l’échoppe avec un solide bagage de formation pour ce métier auquel ils se dédient corps et âme.

Jeunes maîtres du métier

Les deux amis se sont rencontrés lors de leur apprentissage. Après quelques années passées au service d’un de leurs pairs réputé, Julien (22 ans) embarque Joséphine (27 ans) dans l’aventure entrepreneuriale, tous deux déjà aguerris par une solide expérience et une discipline ancrée. Les deux passionnés s’enthousiasment d’ouvrir leur propre échoppe et soulignent aussi l’aspect durable de leur métier: redonner vie à des pompes en fin de parcours est une mentalité. D’ailleurs, la volonté de faire durer et respecter les objets a repris du galon, comme un phénomène de société. Plus de 200’000 habitants en ville de Genève signifie d’ailleurs une collection de pieds à chausser ! Parmi la quarentaine cordonneries de Genève, la Nouvelle Cordonnerie se taille une place notable car les deux associés en savent long sur le sujet. Avec la diversité des modèles, le métier est passionnant et sans routine : s’atteler à la réfection d’une paire d’escarpins vernis peut s’enchainer sur une transformation d’une paire de sandales orthopédiques. Face aux étagères où des chaussures de grandes marques de luxe attendent leurs propriétaires, pimpantes à se méprendre qu’elles aient déjà servi, on comprend une clientèle qui les a suivis et la confiance déjà établie.

Un savoir-faire diversifié

C’est un métier où l’huile de coude reste la plus efficace des énergies et la main le meilleur allié. Complémentaires, chacun excelle dans ses tâches : Joséphine effectue les travaux délicats avec minutie  tandis que Julien s’occupe des réparations et transformations plus globales. Être cordonnier nécessite un vaste savoir-faire, qui va de la couture du cuir au rapetissement d’un tube de botte en passant par la pose d’une nouvelle semelle à crampons sur une chaussure de montagne qui semblait irrécupérable. Il faut aussi savoir poser un diagnostic, évaluer le travail, imaginer des alternatives. De souliers très abimés, les deux cordonniers savent tirer le meilleur et les rendent métamorphosées en un tour de passe-passe qui relève de la magie. Julien connait aussi des solutions que d’autres cordonniers n’ont pas, comme de fixer des crochets d’attache lacets sur une surface Gore-Tex sans la perforer.

Un petit banc accueillant et garni de coussins invite à s’assoir un instant. L’échoppe rénovée est aussi le pont pour un lien social, un prétexte à l’échange, pour les gens du quartier ou d’ailleurs.

Reportage Vidéo

par Business Magazine

 

Photos Haute Définition

Crédit Photos Nicolas Schopfer

 

 

Cordonnerie Pontd d'arve

CordonneriePontdArve-15

CordonneriePontdArve-14_basse réso

CordonneriePontdArve-12

  • Adresse: Boulevard du Pont-d'Arve 29, 1205 Genève
  • Tél: 022 321 22 52
  • Fax:
  • Site: http://lanouvellecordonnerie.ch/
  • Catégories:
  • Type:Financées
  • Quartier:Plainpalais – Jonction
  • Secteur:Autres activités de services
  • Statut:En cours de remboursement