helloquence-5fNmWej4tAA-unsplash

Comment financer mon projet d’entreprise ?

Les possibilités de financement des entreprises ont explosé. Longtemps cantonnés aux prêts bancaires et à quelques institutions publiques, il existe aujourd’hui de nombreuses façons pour les entrepreneurs de démarrer leur activité.  

Les créateurs d’entreprises utilisent souvent plusieurs sources de financement pour se lancer.  

Avant de commencer : définir le montant nécessaire & chiffrer son projet  

Avant de trouver de l’argent, il convient de déterminer de quel montant parlons-nous 

Si vous n’êtes pas tout à fait sûr d’avoir identifié vos besoins. Consulter la fiche  « chiffrer mon besoin de financement« 

La 1ère source de financement de toutes les entreprises : leurs créateurs   

Au risque d’enfoncer des portes ouvertes, la première source de financement des entreprises au démarrage est le(s) fondateur(s).  

Et cela offre pas mal d’avantages :  

  • Vous conservez une grande liberté dans l’organisation de vos affaires en n’ayant pas forcément de suivi à faire auprès d’investisseurs extérieurs 
  • Aucune charge d’intérêt ou prévisionnel de remboursement n’est à prévoir, car cet argent vous appartient. CQFD. 

Vous pouvez constituer cette réserve d’économies en libérant par exemple votre 2ème pilier ou une épargne personnelle précédemment constituée.  

Attention, cependant, à ne pas investir la totalité de vos économies dans votre projet ! En effet, nous vous recommandons de conserver une somme qui vous permettra de faire face aux imprévus pour vous, et vos proches. Pour cela, évaluez l’argent à avancer en cas de pépins de la vie et assurez-vous que vous et votre famille serez à l’abri du besoin. La création d’entreprise est suffisamment risquée pour ne pas vous créer des situations encore plus compliquées.  

Un job à temps partiel en parallèle représente aussi une bonne solution pour vous financer en attendant que votre nouvelle activité puisse subvenir à vos besoins.  

 2ème source de financement : vos amis et proches 

Et oui, ils sont là depuis toujours et vous soutiennent dans votre démarche. Ils peuvent également vous supporter financièrement. Ici, plusieurs possibilités existent :  

  • Dons  
  • Prêts (en général sur l’honneur) 
  • Prise de participation (entrée au capital si vous êtes une SARL ou SA).  
  • Leasing, carte de crédit, factoring (Avanon…) 

 Ici aussi, pensez aux règles de précaution élémentaires. D’abord, ayez une communication transparente avec vos proches sur les risques de votre projet et la possibilité (notamment dans le cadre du prêt et de la prise de participation) de perdre leur mise. Soyez transparent pour éviter des conflits futurs 

Et surtout, même s’il s’agit d’amis ou de proches, il est essentiel d’être clair et de communiquer par écrit les droits et responsabilités de chacun. Faites signer ces documents par toutes les personnes impliquées (dont vous) et conservez-les précieusement.  

3ème source de financement : Les plateformes de financement participatif  

Elles ont explosé avec l’essor des communautés en ligne et aujourd’hui, de nombreuses entreprises s’en servent comment d’un tremplin pour récolter de l’argent, et également – ce qui est fort appréciable – se faire connaître.  

Une stratégie très populaire est de les utiliser comme un test marché en proposant des précommandes de votre produit.  

Leur fonctionnement est simple :  

  1. Vous créez une demande de financement sur leur plate-forme en fixant un objectif de collecte (par exemple 20 000 CHF) dans laquelle vous expliquez pourquoi vous avez besoin de cet argent et ce que vous comptez en faire. 
  2. Vous indiquez les « contreparties », à savoir ce que vous proposez aux personnes qui choisiront de vous donner de l’argent (cela peut être des cadeaux ou même votre produit en pré-vente !)  
  3. Vous faites du bruit et communiquez autour de votre collecte pour attirer des gens et ainsi les inciter à participer.  
  4. À la fin de la période indiquée, la collecte est clôturée et si vous avez atteint ou dépassé votre objectif, vous touchez les fonds ! Il vous reste à honorer vos contreparties. 

Voici les principales :  

  • Wemakeit : plus grande plate-forme suisse. Créée en 2012, elle existe en 4 langues.  
  • Heroslocaux : plate-forme de la banque Raiffeisen. Elle s’adresse aux projets non-lucratifs, elle a la particularité de ne pas prélever de commission !  
  • KickStarter : le géant américain, il a créé le genre et permet de toucher une audience internationale.  
  • Indiegogo : plate-forme également américaine, elle vous offre l’avantage de quand même percevoir les fonds même si vous n’avez pas atteint votre objectif. 

Il existe aussi des solutions de crowdlending and crowdfinancing vous donnant accès à des prêts ou du capital: 

À savoir :  

  • La plupart des plateformes prélèvent une commission sur les montants versés par vos contributeurs, tenez en compte dans vos calculs.  
  • Ce n’est pas parce que vous lancez une collecte que les gens se bousculeront pour participer, pensez à faire votre pub ! 

4ème source de financement : Les organismes de prêts et de micro-crédit 

Il existe dans le canton de Genève plusieurs organisations qui peuvent vous aider à financer votre entreprise 

1. La fondetec (nous  :-

La fondetec est une fondation dépendant de la Ville de Genève dont la mission est de favoriser la création d’emplois à Genève, notamment via son soutien aux entrepreneurs 

La fondation propose : 

  • des prêts à un taux fixe de 5 % sur 5 ans, remboursables par anticipation sans pénalité. 
  • des bureaux et salles de réunion pour vous accueillir 
  • un accompagnement pour établir votre prévisionnel financier.  

Retrouvez tous les détails sur les possibilités de financement de la fondetec sur cette page 

2. La FAE (Fondation d’aide aux entreprises) 

 Proche de la fondetec en termes de mission, la FAE dépend du canton. Elle propose également des financements, basés sur le cautionnement de prêts bancaires ainsi que le financement de trésorerie grâce à des avances sur paiement de vos factures.  

 Découvrir le site de la FAE 

3. Le MSS (Microcrédit Solidaire Suisse)

Fondation suisse, le Microcrédit Solidaire Suisse peut accompagner des entrepreneurs pour des sommes allant jusqu’à 30 000 CHF à un taux de 4%.  

Découvrir le site du MSS 

En conclusion :  

Rappelez-vous, la plupart des entrepreneurs couvrent leur besoin via plusieurs sources de financement. L’important est de bien définir le besoin et de pouvoir le justifier.  

Et si vous rencontriez l’un(e) des gestionnaires de la fondetec ? En 20 ans d’expérience, il y a fort à parier que nous ayons rencontré des personnes ayant un projet similaire au vôtre et nous pourrons ainsi vous aiguiller sur comment atteindre vos objectifs de financement !  

contacter la fondetec

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Partager sur whatsapp